Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ma maison bois bioclimatique solaire, bricolage et economie

Texte Libre

English

For English, click the Flag.

7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 10:53

Notre ami Américain Hank Grant a peint à l'aquarelle cette vue de notre maison. Nous le remercions du fond du coeur de ce beau cadeau qui nous touche beaucoup. C'est un artiste, notre ami Hank !aqua1

aqua3

Repost 0
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 16:06

Ce week-end, Hank l'Americain était de passage chez nous pour commander une cornemuse du centre 20 pouces à Serge Durin. L'instrument sur la table est une vielle à roue, fabriquée par Nigout en 1868. Une petite photo mais sans le son, malheureusement... La musique traditionnelle puisqu'il s'agit de celle-ci est une musique rarement electrifiée, assez confidentielle et le duo 20 pouces+vielle à roue, accord en Ré est vraiment somptueux. 

hankbagpipe

Repost 0
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 18:31

Coefficient de transmission Thermique U

C’est le flux thermique par unité de surface pour une différence de température d’un kelvin entre l’intérieur et l’extérieur. Il détermine la déperdition de chaleur à travers une paroi en fonction de la différence de température entre chaque coté de cette paroi.

Il correspond à l’inverse de la résistance thermique

U = 1 / R en W/ m². K

Repost 0
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 07:03

Pas d'impôt de 9 à 15 ans

Voilà une info qui peut interesser certains d'entre vous. Il s'agit de profiter de La  loi scellier 2012. 0 Euro d'impôt pendant 9 à 15 ans. Cela vous tente ? Pour cela investissez dans l'immobilier. Il s'agit d'investir dans un logement neuf BBC et c'est là que c'est interressant.

Investir dans l'immobilier, pour des logements BBC, c'est faire coup double. Se débarasser de ses impots et faire un geste pour l'environnement à travers l'amélioration du parc immobilier français.

De toute façon vous pouvez toujours allez faire un tour sur mon lien, ça ne coute rien.  

Loi scellier

De plus vous aurez pas mal de renseignements sur ce site/guide tres bien fait :

http://www.guide-loi-scellier.fr

http://localhost/click.asp?ref=595429&site=8547&type=text&tnb=8

 

Repost 0
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 07:38

Parc immobilier situation française

Voilà un graphique qui représente l'état du parc immobilier français en 2007. 

etatenergetique

Etiquette DPE, la référence

A,B,C,D, ... représente l'étiquette DPE, et le pourcentage est le pourcentage de logements par rapport à la totalité des logements.

En l'absence de diagnostic précis et au vu de notre consommation de bois, je dirai que notre maison se situe quelque part entre le A et le B, donc au pire dans les 3% de maisons les moins consommatrices d'énergie. C'est déjà un beau résultat avec les moyens dont nous disposions. Reste à savoir si ce graphe évolue vite et si en 2012 nous avons beaucoup progressé ? Ce qui est sur c'est qu'il reste du travail pour faire baisser notre consommation générale d'énergie et pour arréter de chauffer les nuages.

Repost 0
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 07:11

Renovation de maison ancienne ou maison neuve, le DPE

L’ étiquette DPE

Le Diagnostic Performance Énergétique ou DPE est un diagnostic réalisé en France sur des biens immobiliers. Il est un des documents faisant partie du dossier de diagnostics techniques DDT.

Le DPE pour un bien immobilier doit comporter 4 sections

• Consommation annuelle d'énergie exprimée en kWh et en euros.

• Positionnement en consommation d'énergie par m² et par an et en émission de gaz à effet de serre (GES) par m² et par an

• Descriptif des données clefs : isolation et constitution murs, toiture, fenêtres, chaudière, etc.

• Descriptif des propositions d'amélioration.

Il permet ainsi d’évaluer et de classer les bâtiments en fonction de la consommation d’énergie et de leur émission de gaz à effet de serre

 dpe

 

Les deux images avec leur dégradé de couleurs (comme pour les réfrigérateurs, congélateurs…) sont un bon support visuel.

Plus important sont les chiffres. On passe de la consommation annuelle en énergie finale à une consommation en énergie primaire exprimée en KWh-ep /m2 /an.

 

0 - 50 classe A. Les maisons neuves les plus performantes : difficilement atteignable en rénovation mais accessible pour la construction neuve au logement conforme au label règlementaire "Bâtiments Basse Consommation",

51 - 90 classe B. Atteignable facilement en construction neuve à condition de disposer d'un système de chauffage et d'eau chaude sanitaire (ECS)  performant (pompe à chaleur, chaudière à condensation, système solaire...), atteignable en rénovation.

91 - 150 classe C. Standard dans la construction neuve des maisons chauffées au gaz en France (la RT 2005 impose par exemple à Paris au maximum 130 KWh-ep/m2/an).

151 - 230 classe D. Standard dans la construction neuve des maisons chauffées à l'électricité en France (la RT 2005 impose par exemple à Paris au maximum 250 kWh-ep/m2/an) Standard des années 80 et 90 pour les chauffages à combustibles. Des améliorations substantielles sont facilement atteignables notamment par le remplacement de chaudière et l'isolation des combles et fenêtres, ou par le passage à une pompe à chaleur pour les systèmes électriques.

231 - 330 classe E. Des logements avant le premier choc pétrolier ou des logements anciens chauffés à l’électricité. Urgence

331 - 450 classe F. Des logements anciens généralement construits entre 1948 et 1975. Les économies réalisables sont très importantes, le rendement économique (retour sur investissement) est évident.

451 - ... classe G

 

Le dégradé en émissions de gaz à effet de serre (GES) peut être différent en fonction des énergies. Par exemple :

le bois a un impact faible en analyse de cycle de vie (13 gCO2eq/kWh),

la gaz naturel (234 gCO2eq/kWh) a un impact plus faible que le fioul domestique (300 gCO2eq/kWh).

Repost 0
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 07:46

Topo sur la résistance thermique R et son calcul

 

Résistance thermique R :

La résistance thermique d’un matériau dépend de sa conductivité thermique et de son épaisseur.

R = e / λ

R est en mètre carré degré KELVIN par Watt (m²K/W

 e est l’épaisseur du mur en mètre

λ  est la conductivité themique en Watt par mètre degré KELVIN (W/(m.K)

Plus l’épaisseur du matériau est importante et plus R est grand.
Donc plus R est élevé, plus le matériau est isolant
Exemple :  λ de la laine de roche : entre 0.035 et 0.045
On peut calculer la résistance thermique d’un matériau isolant en appliquant la formule

R = e / λ

 Si un produit est composé de plusieurs matériaux il faudra ajouter les résistances de chacun des matériaux pour avoir la résistance totale.

Les fournisseurs donnent directement la résistance des matériaux composites.

Par exemple :

Complexe de doublage de mur d’un panneau rigide de laine de roche double densité de 100 mm d’épaisseur collé à une plaque de plâtre de 10 mm : R= 2.95

Repost 0
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 07:14

Isolant et isolation, un grand choix de materiaux

Pour vous qui êtes à l'étape de la conception / réflexion de votre maison, j'ai retrouvé des infos sur les isolants thermiques et leur propriétées. Ce petit tableau récapitule les valeurs des coefficients Lambda de chaque isolant :

Je choisis un Isolant thermique

En terme d’isolants, il existe trois catégories de produits :

·      Les isolants minéraux (laine de verre ou de roche)

·      Les isolants écologiques (lin chanvre, fibre de coco…..)

·      Les isolants synthétiques (PSE, XPS ou encore polyuréthane…)

 

 

Type d'isolant

λ de l'isolant
(W/m.K)

Laine de roche

0,035 - 0,045

Laine de verre

0,035 - 0,045

PUR (polyuréthane) en 50 mm

0,025 - 0,035

XPS (polystyrène extrudé) en 50 mm

0,030 - 0,040

PES (polystyrène expansé) TH38 en 55 mm

0,030 - 0,038

Verre cellulaire

0,040 - 0,055

Liège expansé

0,040 - 0,050

Flocons de cellulose

0,035 - 0,045

Panneaux de cellulose

0,035 - 0,045

Panneaux de bois feutré (mous)

0,040 - 0,045

Laine de bois (semi-rigides)

0,038

Laine de chanvre

0,039 - 0,045

Laine de lin

0.038

Laine de mouton

0,035 - 0,045

Laine de coton

0.035-0.045

Plume de canard

0, 042

Fibre de coco en 50 mm

0, 043 à 0, 045

Vermiculite 30 mm en sac de 100l

0, 035

Par exemple le  λ de la laine de verre est de 0.041 pour une laine de verre de masse volumique de 20 à 30 Kg/m3.

Si ces infos vous ont été utiles vous pouvez nous donner un petit coup de main à votre tour :

don2

Repost 0
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 19:27

Une terrasse bois c'est bien, à l'ombre c'est mieux !

Cette fois c'est d'un projet dont je voudrai vous parler, l'ombrage de notre terrasse. En effet une jolie terrasse en bois au sud, c'est vraiment chouette en mi-saison mais l'été c'est vraiment chaud. Bien sur, nos vitrages sud sont protégés par des débords de toit importants et bien dimensionnés, donc le soleil en pénètre pas à l'intérieur, mais la terrasse elle, est en plein soleil. Bien sur nous avons acheté un parasol mais franchement ce n'est pas vraiment pratique. Nous sommes donc à la recherche d'une voile d'ombrage repliable et démontable facilement afin de pouvoir la ranger en hiver. Il existe une solution, ce sont des enrouleur de voile, commercialisé sous le nom de FACNOR. Deux mats en inox viendront soutenir les coins qui ne seront pas attachés à la façade. Bon, je me mets à la recherche du fournisseur qui voudra bien nous fournir ça a un prix décent et je vous yiens au courant.

Repost 0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 10:54

 

 Voilà un article paru dans la Montagne à l'occasion d'une journée portes ouvertes "Ma maison ma planète"

 

Une centaine d’habitations écologiques comme vitrines des techniques écologiques

Une maison écolo comme choix de vie

Denis Lorut - denis.lorut@centrefrance.com 

 

L’opération « ma maison ma planète » permet de montrer des techniques de construction, d’isolation et de production d’énergie. Nicolas Pinaud est l’un des sept propriétaires du Livradois-Forez qui ouvre sa maison écologique.

Chauffer une maison

 

170 m2 avec 150 euros, voila de quoi faire rêver beaucoup de personnes à l’approche de l’hiver.

Après deux saisons froides passées à Isserteaux, Céline et Nicolas Pinaud ont fait leurs comptes : pour chauffer leur maison, il leur faut annuellement

120 euros de croûtes de bois et 30 euros d’électricité. Nicolas et Céline Pinaud ont construit une maison économique mais ils ont aussi réussi une

maison qui « correspond à leur choix de vie ». « Je n’avais aucun exemple de construction en bois autour de moi mais ce type de maison correspondait à la qualité de vie que je désirais », explique Nicolas Pinaud. Nicolas et Céline, qui travaillent tous les deux à domicile en tant qu’indépendants, ont parcouru les sites sur internet pour découvrir les différentes techniques existantes pour une maison confortable et peu gourmande en énergie.

Isolation

Le couple a fait appel à un architecte pour dessiner leur maison sur un terrain qu’ils ont choisi légèrement pentu et orienté au sud. Nicolas et Céline

se sont ensuite lancés dans la construction. Les murs sont constitués de neuf couches de planches de bois croisées et liées entre elles avec des clous en aluminium. Ces murs de planches offrent « une très bonne régulation hygrométrique », indique le couple qui a choisi pour l’isolation du toit des plaques de laine de bois. Ces plaques, d’environ 3 cm d’épaisseur chacune, sont croisées l’une sur l’autre pour former une isolation de 18,5 cm. « Cela peut paraître peu, mais en tout cas c’est suffisant car notre note de chauffage est plutôt faible », souligne Nicolas Pinaud.

Poêle de masse

Pour chauffer les vastes volumes de leur habitation, la famille Pinaud a fait le choix d’un poêle de masse. Assemblé par un professionnel finlandais, ce poêle comporte trois tonnes de briques assemblées avec de l’argile. La fumée et la chaleur qui s’échappent du foyer montent dans un conduit principal avant de redescendre de chaque côté du poêle dans plusieurs tuyaux de brique pour rejoindre ensuite le conduit de sortie. « On brûle en totalité une charge de bois, avec un tirage très vif, en une heure et demi. Les briques accumulent la chaleur qui est ensuite restituée tout au long de la journée. C’est de la chaleur continue et non un feu continu. S’il fait très froid, il faut deux charges de bois par jour au maximum. On brûle de tout, il n’y a pas de mauvais bois avec ce type de poêle », détaille Nicolas Pinaud qui ajoute : « pour notre chauffage, nous ne voul ions pas d’une technologie compliquée mais quelque chose de simple qui fonctionne seul avec peu de charge ».

Récupération d'eau de pluie

Nicolas Pinaud a aussi fait installer une citerne de 10 m3 pour récupérer l’eau de pluie. « Ce dispositif sera difficile à amortir mais l’eau pourrait bien augmenter », indique le bricoleur qui a conçu luimême le système de pompage et de régulation de pression de son récupérateur.

Le couple présente également un puits canadien, en cours d’installation, qui leur permettra de mettre leur maison sous pression.

Approvisionnent

Mais pour Céline et Nicolas Pinaud, il a fallu faire face à un problème d’approvisionnement en matière première écologique. Pour la construction de leur poêle de masse, le constructeur Finlandais a dû apporter de l’argile de son pays. « Nous n’avons travailler et préparer l’argile locale », expl ique Céline qui ajoute : « pour notre isolation en laine de bois, nous n’avons trouvé aucun marchand de matériaux local qui a voulu nous commander ce matériel alors que nous avions toutes les références ».

Céline et Nicolas ont finalement trouvé un marchand de la Bourboule qui bien voulu leur commander leurs plaques. Des plaques qu’il a fallu aller chercher làbas. Malgré ces petits soucis, Céline et Nicolas sont très satisfaits de leur maison car elle correspond

à ce qu’ils voulaient.

 

Repost 0